Boostez votre immunité

C’est grâce au système immunitaire que l’organisme se défend contre les agressions des germes, bactéries et virus. Un système immunitaire performant est le garant d’un hiver en santé.

Santé et immunité sont étroitement liés, que ce soit pour lutter contre les infections de l’hiver, rhumes ou grippes, mais aussi pour soutenir l’organisme tout au long des maladies dégénératives comme le cancer. Améliorer son système immunitaire, c’est renforcer sa santé.

  • Équilibrez en protides, glucides et lipides = limitez les viandes rouges et supprimez les produits laitiers.
  • Alimentation variée, bio, adaptée aux saisons et aux étapes de la vie de chacun = évitez le raffiné et le traité.
  • Consommez des sucres lents à IG bas : céréales complètes, pain au levain, pommes de terre, chataîgnes …
  • Évitez la prise chronique et importante de sucres à index glycémique élevé car ils épuisent l’organisme = préférez le sirop d’agave, le sucre de bouleau (xylitol) éventuellement.
  • Évitez de trop utiliser les graisses animales saturées = préférez les graisses insaturées contenant des acides gras essentiels.

Faire le plein de vitamine D

  • Elle active des globules blancs (lymphocytes T) nécessaires pour fabriquer des anticorps et détruire les microbes.
    Dans l’alimentation, on en trouve surtout dans les poissons gras : foie de morue et son huile,
    harengs fumés,
    maquereaux,
    sardines,
    anchois…
  • Limitez les aliments acides et basifiez votre nourriture= graines germées, amandes, fruits bien mûrs.
  • Boire suffisamment, et en dehors des repas, de l’eau de bonne qualité.
  • Veillez à bien mastiquer et prenez vos repas dans le calme.

Le système immunitaire a besoin de vitamines. Les vitamines A, C et E, ainsi que des oligoéléments comme le zinc ou le sélénium, apportés par l’alimentation, sont nécessaires aux cellules immunitaires. Par exemple, l’acide rétinoïque, précurseur de la vitamine A, régule la production et la fonction des lymphocytes T. La vitamine C, elle, est indispensable aux cellules qui captent et détruisent les microbes et aux lymphocytes T. Aussi, quand des anomalies de la flore intestinale modifient l’assimilation des nutriments, les médecins peuvent conseiller la prise de vitamines (vitamine C en particulier).

Des cures régulières de probiotiques permettent aussi de renforcer la flore intestinale, véritable barrière contre les virus et les bactéries. Faites régulièrement des cures de détox = éliminez les déchets du métabolisme pour favoriser le travail des organes et le drainage.

Une cure de vitamine D3 est indispensable pour passer un hiver en pleine santé. Votre médecin sera s’il est nécessaire de vous complémenter.

Réduisez les risques liés à l’environnement

Évitez l’exposition excessive au soleil, aux ondes électromagnétiques et aux toxiques : tabac, pesticides, solvants, …Ne fumez pas ou arrêtez de fumer, et ne vous laissez pas enfumer par les autres. En plus d’irriter les voies respiratoires qui ont déjà fort à faire pour résister à tous ces microbes qui circulent l’hiver, les centaines de substances toxiques contenues dans la fumée du tabac fragilisent l’ensemble de notre organisme. Aérez quotidiennement votre logement et votre lieu de travail au minimum 10 minutes, même s’il fait très froid. Vous renouvelez ainsi l’air et éliminez une partie des microbes circulant.

l’oligothérapie pour booster l’immunité

Les oligoéléments sont des minéraux indispensables parce qu’ils permettent à notre organisme de réaliser toutes les transformations biochimiques nécessaires à l’équilibre de nos cellules. Ils sont présents en petite quantité et stimulent des enzymes, outils indispensables à ces transformations. Sans eux, ces outils enzymatiques resteraient au repos, et les cellules ne fonctionneraient pas.

Magnésium : Le magnésium joue également un sur le système immunitaire car il intervient dans les mécanismes de stress et de défense du corps en contribuant à la stimulation de production des globules blancs. Il se trouve dans de nombreux aliments comme les céréales complètes, les légumes secs, certaines eaux minérales en bouteille ou des compléments alimentaires.

Zinc : Oligo-élément nécessaire au bon fonctionnement des cellules de l’épiderme, il aide la peau à cicatriser et favorise le traitement de nombreux problèmes de peau (psoriasis, acné, infections de la peau). Cet oligo-élément agit sur la respiration, le système endocrinien, l’immunité, la reproduction et il a des vertus anti-oxydantes et anti-inflammatoires.

l’aromathérapie pour booster l’immunité

Les huiles essentielles (HE) peuvent renforcer votre système immunitaire. Les HE qui stimulent et qui renforcent le système immunitaire sont celles qui sont aussi antivirales. Ce sont celles qui contiennent des alcools (linalol, thujanol, alpha‐ terpinéol …), des phénols (carvacrol, thymol, eugénol…), des aldéhydes aromatiques (cynamaldehyde), les oxydes terpéniques (1,8 cinéole) ou encore des aldéhydes terpéniques ( géranial…).Le mode d’action de ces HE est simple : elles agissent directement sur les virus en détruisant leur parois et en libérant leur contenu mais aussi indirectement en stimulant nos défenses immunitaires par la production d’IGM et d’IGA (immonoglobulines M et A).

Ces huiles essentielles peuvent être diffusées dans l’air ambiant tous les jours ou durant certaines périodes (épidémie, fatigue, stress), mais aussi parfois appliquées directement sur la peau (après dilution dans une base) en frictions ou en massages.

Les huiles essentielles les plus reconnues pour le système immunitaire sont le ravintsara, l’eucalyptus radié, le niaouli, le tea tree, le thym à thujanol, l’origan compact, le clou de girofle, la cannelle.

Mais cette liste n’est pas exhaustive, dès qu’une HE contient une proportion suffisante des molécules citées plus haut, elle aura une activité antivirale. Mais attention aux autres molécules qui composent l’HE, elles ont toutes une activité.
Il est aussi possible d’associer plusieurs HE entre elles pour obtenir une «synergie» où chaque HE complète et renforce l’action des autres :
L’huile essentielle de Ravintsara est merveilleuse pour son pouvoir antiviral et stimulant immunitaire, elle est aussi bronchodilatatrice et expectorante.
L’huile essentielle d’eucalyptus radié fait partie avec le Ravintsara des HE les plus puissantes antivirales et immuno-stimulantes, elle est aussi expectorante et très bien tolérée sur la peau et en inhalation. L’association de ces 2 huiles est très efficace dans les affections virales comme la grippe chez l’homme.

« Attention, par mesure de précaution, les huiles essentielles sont déconseillées aux jeunes enfants et aux femmes enceintes ou allaitantes. Je vous conseille de consulter un aromathérapeute ou un professionnel de la naturopathie pour avoir les dosages précis ajustés à votre personne.« 

Pratiquer une activité physique régulière

Un exercice modéré, c’est-à-dire 30 à 60 minutes de marche par jour, la plupart des jours de la semaine, est bénéfique et immunostimulant. Il réduit le risque d’infections respiratoires d’environ 40 %.

Pour autant, n’en faites pas trop, un exercice intense et prolongé peut affaiblir le système immunitaire, facilitant l’entrée et la multiplication des virus dans l’organisme.

Faire des pauses pour déstresser

Yoga, jardinage, lecture, ciné, sorties ou repas entre amis… La nature de l’activité importe peu. Ce qui compte, c’est de se détendre car le stress, la fatigue et le surmenage affaiblissent le système immunitaire.

Dormir suffisamment

Une nuit blanche suffit à affaiblir le système immunitaire, car elle réduit le nombre d’une certaine famille de globules blancs.

Même si le temps de sommeil reste une donnée propre à chacun, les médecins recommandent tout de même de dormir au moins 7 à 8 heures.